Marie-Rose Gutleben vit et travaille en France à Niederhergheim.( Alsace)
Formation : Institut Européen des Arts Céramiques (IEAC)
De Guebwiller en 2006.
                
Marie-Rose Gutleben se réclame d’abord de la nature, du minéral et du végétal, des formes érodées de la haute-montagne et des veines du bois. Mais il y a, dans ses patientes scarifications de la matière, toute une réflexion sur le devenir des formes vivantes et des choses et donc de l’homme lui-même comme produit de l’évolution, comme être dans le temps : «  la métamorphose de l’homme est inexorable, à l’image de l’érosion naturelle. Et cette mutation est création par excellence. »

Le traitement de la lumière, les noirs profonds, les reflets et les ombres, le souci de la forme parfaite et du détail léger, la complexité dans l’apparent dépouillement, la pureté et la légèreté dans le massif et le profond.

Ses œuvres tout en matière, brutes, sont construites dans le plein pour lui laisser la liberté d’éroder  à souhait. L’émaillage y est discret. Des incrustations de verre y ajoutent parfois quelques brillances parcimonieuses. C’est aussi le rythme que produit ce bouleversement de la forme initiale « quand les formes géométriques simples laissent fondre sur elles un chaos imaginaire « afin que ne subsiste que l’idée de la forme de départ »

Jacqueline Bilheran-Gaillard